Il… Elle…

Blog photo20

À l’orée de toi
dans ton absence,
mais me vois-tu ?

Je consigne des mots
dans un carnet,
ils n’intéressent que moi.

Je ne te vois plus
ne t’entends plus,
suis-je perdue de toi ?

Métronome du temps éperdu
que deviendrons-nous ?
Sûrement des sentinelles du souvenir.

Les cœurs se disloquent
jointures des sentiments
aimer jusqu’à se perdre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s