Balancier du cœur

Blog photo17

Il y a les jours avec, les jours sans…
Les maux se posent, encombrent, étouffent.
Incertitude de la vie, de ce que l’on est.
Je compte, tu comptes, il ou elle compte… Pour qui, pour quoi ?
Monde qui tangue dans des pas qui cherchent.
Survivre à l’égoïsme et trouver sa place dans un but d’existence.
Dire, ne pas dire, ou juste deviner dans les regards ?
Pourtant il faut avancer, sourire, taire ses peurs, ses craintes.
Se raccrocher à un point d’ancrage comme une musique apaisante, en se berçant de mots pour libérer les oppressions.
Je te donne ma main et un jour peut-être me donneras-tu la tienne…

Le blues de la rentrée…

Blog photo16

Gris septembre…
L’humeur ambiante se glisse dans la grisaille,
comme si les sourires étaient restés accrochés aux porte-manteaux des vestibules.
Les automobilistes sont teigneux et ébrouent leur hargne à grand renfort de coups de klaxons intempestifs et de queues de poissons en veux-tu en voilà.
Quant aux clignotants, ils semblent avoir trouvé refuge au fond d’une pochette surprise !
Dans les rayons des magasins s’impose le droit de passage pour les caddies surchargés ;
Et pas la peine de s’excuser : « On est pressés, nous, qu’est-ce que vous croyez ! »
Ah oui, j’oubliais, la politesse c’est comme les clignotants : une option !
Dans le RER les portables crient les rendez-vous à la cantonade ;
Les vies ont besoin d’exister haut et fort,
Et tant pis pour le voyageur qui tente de s’échapper dans sa bulle…
À la rentrée, tout le monde court après quelque chose,
oubliant simplement l’essentiel : le respect de l’Autre…